Aide Poêle à bois

Dites adieu aux factures élevées avec un poêle à bois subventionné !


Vous rêvez d’un chauffage économique et respectueux de l’environnement ? Le poêle à bois est la solution idéale ! Avec ses faibles coûts de fonctionnement et son empreinte carbone réduite, il allie performance et durabilité. Et la bonne nouvelle, c’est que de nombreuses aides financières existent pour faciliter son installation. Que vous soyez propriétaire ou locataire, des primes, crédits d’impôts et prêts à taux zéro sont là pour vous faire réaliser des économies substantielles. Cet article vous dévoilera tous les secrets pour bénéficier de ces généreuses subventions et concrétiser votre projet de poêle à bois dans les meilleures conditions !

Pourquoi choisir un poêle à bois ?

    Un chauffage économique et écologique


    Le poêle à bois est sans conteste l’un des systèmes de chauffage les plus abordables sur le marché. Se chauffer au bois, qu’il soit sous forme de bûches ou de granulés, vous permet de réduire drastiquement vos dépenses énergétiques par rapport à d’autres sources comme l’électricité ou le gaz. Un réel bol d’air frais pour votre budget !

    Mais ce n’est pas tout. Opter pour un poêle à bois, c’est aussi faire un choix durable pour la planète. Cette énergie renouvelable émet bien moins de CO2 que les énergies fossiles classiques. De plus, en privilégiant un approvisionnement local et une gestion forestière responsable, vous contribuez à préserver les forêts.

    Des économies substantielles sur vos factures


    En choisissant un poêle à bois performant, vos économies seront immédiates ! Finis les pics sur vos factures en plein hiver. Grâce à un rendement pouvant atteindre 80%, vous profiterez d’un chauffage ultra-efficace à moindre coût. Sur le long terme, vous pourrez vite amortir l’investissement initial.

    Autre   Du jardin urbain à l'assiette : Comment créer votre potager permaculture en ville

    Une solution durable pour l’environnement


    Se chauffer avec un poêle à bois, c’est opter résolument pour une énergie verte et renouvelable. Le bois est une ressource naturelle qui, exploitée raisonnablement, se renouvelle d’elle-même. Son bilan carbone est donc quasi neutre. De plus, les modèles récents bénéficient des dernières avancées techniques pour réduire au maximum les émissions de particules.

    Un large choix d’installations


    Qu’importe la configuration de votre logement, vous trouverez forcément un poêle à bois adapté ! Les poêles à bûches design pour les citadins, les inserts à intégrer dans une cheminée existante, ou encore les poêles à granulés très pratiques… Les possibilités sont multiples pour trouver le chauffage au bois idéal.

    Aide poêle à bois

    Les différentes aides pour un poêle à bois

      MaPrimeRénov’ et MaPrimeRénov’ Sérénité

      Bonne nouvelle, l’État met les bouchées doubles pour vous aider à financer l’achat et l’installation de votre poêle à bois ! Avec MaPrimeRénov’ et MaPrimeRénov’ Sérénité, vous pouvez bénéficier d’aides conséquentes, peu importe votre niveau de revenus.

      MaPrimeRénov’ est une prime versée par l’Anah qui prend en charge jusqu’à 50% des coûts de votre projet selon vos revenus. Les montants varient de 1600€ pour un ménage très modeste à 400€ pour les revenus les plus élevés. Quant à MaPrimeRénov’ Sérénité, réservée aux foyers modestes, elle peut couvrir 100% des dépenses dans la limite d’un plafond fixé.

      Que vous soyez propriétaire occupant ou bailleur, ces deux dispositifs sont accessibles sous réserve de réaliser les travaux par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Une aubaine pour concrétiser votre projet tout en réduisant vos factures !

      La prime CEE (Certificats d’économies d’énergie)

      Issus d’un dispositif réglementaire, les CEE obligent les fournisseurs d’énergie comme EDF ou ENGIE à aider leurs clients à réaliser des économies. Concrètement, vous pouvez bénéficier d’une prime pouvant atteindre plusieurs centaines d’euros pour financer votre poêle à bois.

      Le montant de cette prime CEE dépend de critères comme la performance énergétique de votre poêle, sa région d’installation ou encore de votre fournisseur d’énergie. Mais en général, pour être éligible, votre poêle devra être labellisé « Flamme Verte » et afficher un rendement d’au moins 70%. Un bonus non négligeable à cumuler avec les autres aides !

      Autre   Isolation thermique et phonique d'une maison écologique

      L’éco-prêt à taux zéro

      Pourquoi payer des intérêts lorsque l’État vous propose un prêt à taux zéro ? L’éco-PTZ permet en effet de financer vos travaux de chauffage sans frais, quelle que soit la nature du projet : pompe à chaleur, chaudière ou poêle à bois. Un véritable coup de pouce pour vous faciliter l’installation !

      Sans conditions de ressources, ce prêt est accessible à tous les propriétaires, qu’ils occupent leur logement ou qu’ils le mettent en location. Seule condition : que le bien ait plus de 2 ans d’ancienneté. Avec des mensualités fixes sur 15, 20 ou 25 ans selon vos revenus, c’est la solution idéale pour étaler le coût de votre poêle dans le temps.

      La TVA à taux réduit (5,5%)

      Pour les résidences principales, l’achat et la pose d’un poêle à bois bénéficient d’un taux de TVA réduit à 5,5% seulement, contre 20% habituellement. Cela représente une belle économie qui viendra alléger la note finale de vos travaux !

      Mais attention, pour profiter de ce taux privilégié, votre poêle devra impérativement être certifié « Flamme Verte ». Cette exigence garantit des performances optimales en termes de rendement et de rejets de particules polluantes. Une manière d’encourager une transition écologique sans compromettre votre confort.

      Le chèque énergie et aides pour les ménages modestes

      Ménages aux revenus très modestes, cette partie est pour vous ! Le chèque énergie facilite le règlement de vos dépenses de chauffage, y compris pour l’installation d’un poêle à bois par un professionnel RGE. Ses montants, compris entre 48€ et 277€ pour 2023, dépendent de la composition de votre foyer.

      Vous pouvez également bénéficier d’autres coups de pouce comme MaPrimeRénov’ Sérénité ou bien des aides de votre caisse de retraite, de votre commune ou encore d’Action Logement si vous êtes salarié. Une multitude de solutions pour que le rêve du poêle à bois reste à votre portée !

      Autres aides spécifiques

      En plus des aides nationales, n’oubliez pas de vous renseigner auprès de votre région, département ou commune. Certaines collectivités proposent des subventions complémentaires pour encourager la rénovation énergétique.

      Les salariés du privé ont eux accès au prêt travaux d’Action Logement d’un montant de 10 000€ sur 10 ans à seulement 1% d’intérêt annuel. Une opportunité de financer durablement votre projet !

      Autre   Tout ce qu'il faut savoir pour se former en agriculture urbaine professionnelle

      Cumul des aides pour un poêle à bois

        La possibilité de cumuler certaines aides


        La bonne nouvelle, c’est que la plupart des dispositifs présentés sont cumulables entre eux ! En d’autres termes, vous pouvez additionner plusieurs coups de pouce pour faire fondre drastiquement la facture liée à votre projet de poêle à bois.

        Maximiser ses économies en bénéficiant de plusieurs dispositifs


        En cumulant judicieusement les aides, vous pourrez parfois bénéficier d’une prise en charge quasi-intégrale de vos dépenses. L’opportunité de concrétiser votre rêve d’un chauffage durable à moindre coût !

        Quelques exemples de cumuls d’aides avantageux


        Prenons l’exemple d’un ménage modeste souhaitant installer un poêle à bois labellisé dans sa résidence principale. Il pourra cumuler MaPrimeRénov’ Sérénité, la prime CEE de son fournisseur, le chèque énergie ET la TVA réduite. Un bel alignement de planètes !

        Même cas de figure pour les propriétaires bailleurs : ils ont la possibilité de conjuguer MaPrimeRénov’ classique avec l’éco-PTZ et la prime CEE. De quoi rentabiliser rapidement leur investissement.

        Les démarches pour obtenir les aides

          Se renseigner auprès d’un conseiller dédié


          Pour s’y retrouver dans la jungle des aides et être sûr de ne rien rater, le plus simple est de prendre conseil auprès d’un professionnel. L’Anah, l’Ademe et les Espaces Conseil France Rénov’ disposent de conseillers spécialisés qui pourront vous guider gratuitement.

          Les pièces justificatives à fournir


          Pour déposer vos demandes d’aides, vous devrez rassembler différents documents comme :

          • Justificatifs de revenus (avis d’imposition…)
          • Devis détaillé des travaux par un professionnel RGE
          • Titre de propriété ou accord du propriétaire pour les locataires

          Délais et modalités de versement


          Les délais de versement peuvent varier selon les aides mais comptez généralement 1 à 3 mois après réception des justificatifs. Les primes comme MaPrimeRénov’ ou le chèque énergie vous seront directement versées sur votre compte bancaire. Pour l’éco-PTZ et le crédit d’impôt, les sommes seront déduites de vos remboursements ou de vos impôts.

          Le rôle d’un professionnel RGE reconnu


          Last but not least, pour bénéficier de la majorité des aides, vous devrez impérativement faire réaliser vos travaux par une entreprise certifiée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). C’est la garantie d’un professionnel formé qui respectera les critères demandés en termes d’efficacité énergétique. N’hésitez pas à demander ses coordinations au conseiller qui vous accompagnera.

          Aide poêle à bois

          Économies sur vos factures, confort assuré et geste pour la planète… Que demander de plus ? Avec un poêle à bois dernier cri et les nombreuses aides existantes, vous n’avez plus aucune excuse pour repousser ce projet !

          Qu’importe votre situation, propriétaire ou locataire, ménage aisé ou modeste, les différents dispositifs d’aide se cumulent pour rendre cette installation abordable pour tous. Alors n’attendez plus pour franchir le cap et dire adieu au gaspillage énergétique !

          La première étape ? Contacter un conseiller spécialisé pour étudier votre projet et obtenir un plan de financement complet. Entre les primes, l’éco-PTZ et les nombreuses subventions locales, c’est le moment idéal pour passer au chauffage durable ! Et avec à la clé, de confortables économies chaque année.