Zéro Déchet : Comment le faire ? Conseils pour les débutants et les professionnels

Le mouvement Zero Waste boycotte les déchets. Ce qui semble impossible et radical pour beaucoup est en fait très facile. Nous te montrons ce que signifie le zéro déchet, nous te donnons des conseils pour mieux vivre sans déchets et nous citons des blogs qui peuvent t’aider. Cela en vaut la peine : une vie sans déchets permet d’économiser de l’argent, du temps et de s’amuser.

Plastique, déchets électroniques et nourriture jetée – nos déchets nous nuisent à nous et à notre environnement. Chaque jour, nous produisons tellement de déchets que nous ne pouvons même plus imaginer une vie sans poubelle.

Mais le mouvement Zero Waste prouve qu’une vie sans déchets est encore possible aujourd’hui – si l’on est prêt à changer un peu de comportement.

Quel est le principe du zéro déchet ?


Au sens large, le terme « Zero Waste » signifie tout simplement « zéro déchet », c’est-à-dire éviter complètement les déchets. Cela commence par renoncer à la paille quand on prend un smoothie au café, ne pas imprimer de ticket à la caisse du supermarché ou par avoir son propre gobelet à café pour le coffee-to-go.

Tous les déchets qui ne peuvent pas être évités sont réduits et réutilisés, au besoin recyclés ou compostés.


Les déchets inévitables – par exemple les emballages de médicaments – sont réduits au maximum par les adeptes du zéro déchet. Chez Shia, blogueuse zéro déchet, les déchets d’une année entière tiennent dans un seul bocal.

Zéro Déchet : Comment le faire ? Conseils pour les débutants et les professionnels

Pourquoi le zéro déchet ?


On produit et jette en moyenne entre 350 kg et 550 kg de déchet ménagers par an (selon les sources et formes de calcul). Cela représente plus d’un kilo de déchets par jour ! Même si l’on trie ses déchets, seule une petite partie peut être recyclée, et ce à grand renfort d’énergie. L’autre partie est incinérée, ce qui nuit à l’environnement.

Même si l’on pouvait mieux « éliminer » les déchets : La meilleure alternative reste de ne pas produire de déchets du tout. Cela permet d’économiser des ressources et de protéger l’environnement. En évitant les substances toxiques comme le BPA, qui se trouve dans les (emballages) plastiques, on protège également sa propre santé.

Le Zéro Déchet à la Maison


Le zéro déchet à la maison signifie bien sûr que le foyer est sans plastique et, dans le meilleur des cas, n’abrite aucun article qui ne peut être recyclé ou composté.

Autre   Comment chauffer l'eau d'une piscine gratuitement ?

Cela semble difficile, mais il existe des alternatives sans déchets pour presque tout : les mouchoirs en papier sont remplacés par des mouchoirs en tissu, les brosses à dents en plastique par des brosses en bois et les éponges à vaisselle par des chiffons en coton.


Pour les appareils électriques comme l’ordinateur, le téléphone portable ou le réfrigérateur, la règle est la suivante : utiliser le plus longtemps possible, réparer si possible. Si les appareils ne peuvent plus être sauvés, alors les éliminer de manière appropriée. Un smartphone comme le Fairphone 3 est, de par sa réparabilité, mieux adapté que d’autres aux personnes qui font la chasse aux déchets.

Faire ses courses en mode zéro déchet


Les déchets sont principalement générés lors des achats. Un tiers de ce que l’on ramène du supermarché à la maison n’est en fait que des déchets d’emballage : des sacs, des gobelets ou des cartons qui ne sont utilisés qu’une seule fois – et qui sont ensuite jetés. Une aberration du point de vue du zéro déchet.

Si l’on pense aux courses alimentaires, la prévention des déchets semble encore plus ou moins réalisable : Au marché hebdomadaire ou pour les légumes, on peut acheter des produits en vrac ou utiliser les sacs en tissu que l’on a apportés. Pour les aliments comme les pâtes ou le riz, il est plus difficile d’acheter sans emballage. Les produits d’hygiène, les détergents et les produits de nettoyage ne sont pas non plus faciles à trouver sans déchets d’emballage.


Et pourtant, le zéro déchet est aussi possible dans les magasins. Pour éviter les déchets en faisant ses courses, il faut préférer le réutilisable au jetable et le verre au plastique. Le lait, les yaourts et la crème sont par exemple vendus dans presque tous les grands supermarchés ou dans les magasins bio dans des bouteilles en verre réutilisables.

Dans certains rayons frais des supermarchés, il est possible de faire emballer du fromage, sans générer de déchets d’emballage.

Zéro Déchet : Comment le faire ? Conseils pour les débutants et les professionnels

Shopping zéro déchet dans les petites boutiques



Il vaut également la peine de se rendre dans les petits magasins (bio), car ils sont souvent plus flexibles que les grands supermarchés. Les marchés hebdomadaires proposent également de nombreux aliments sans emballage. Il existe aussi des magasins / AMAP qui mettent la farine, le riz et les céréales dans des récipients que tu peux apporter. Il en va de même pour les torréfacteurs de café.

Autre   Comment chauffer piscine avec panneau solaire ? Économisez et protégez l'environnement

La tendance forte du sans emballages


Dans de nombreuses villes, il existe déjà des magasins sans emballage pour faire ses courses sans emballage.

Le principe des magasins sans emballage est simple : les récipients apportés sont pesés, on remplit simplement le riz, les céréales, les noix mais aussi le vinaigre et l’huile dans des distributeurs et le poids est déduit à la caisse. Difficile de faire plus zéro déchet. Effet secondaire durable : on n’achète que la quantité dont on a vraiment besoin.

La seconde main, allié du zéro déchet

C’est une tendance forte pour les petits budgets et lutter contre l’inflation mais aussi un allié pour le zéro déchet. Tu peux trouver des meubles non emballés comme des armoires, des tables et des objets d’usage courant non emballés comme de la vaisselle ou des ustensiles de cuisine au marché aux puces, sur les petites annonces, dans les brocantes ou dans les épiceries sociales.

Ce sont tous des objets qu’il n’est pas nécessaire d’acheter neufs. Au contraire, la plupart du temps, les meubles d’occasion ont un aspect antique et vintage et rendent ton intérieur unique.

Vivre sans déchets en faisant soi-même


Pour les articles d’hygiène et de ménage, l’achat sans emballage devient déjà plus difficile : le shampoing, le savon, les produits de lessive et de nettoyage sont presque toujours emballés dans du plastique ou du papier au supermarché. Dans ce cas, tu peux soit te rendre dans un magasin sans emballage, soit, dans un premier temps, opter pour les grands emballages et les sachets de recharge.

La règle du zéro déchet est la suivante : tout ce que tu ne peux pas acheter sans emballage, mais dont tu as nécessairement besoin, tu le fabriques toi-même. Tu peux par exemple préparer du dentifrice avec du bicarbonate de soude et de la stévia ou de l’argile (certaines pharmacies le conditionnent sur demande).

Nous avons également de nombreuses recettes pour te permettre de faire ta lessive, ton liquide vaisselle et ton produit de nettoyage maison. Ainsi, ces 5 produits maison remplacent presque tous les produits de nettoyage. Tu peux aussi fabriquer toi-même des bougies avec des restes de bougies.

Blogs zéro déchet


Le mouvement Zero Waste vit grâce à sa communauté et aux blogueurs/blogueuses assidus qui racontent leur quotidien sans déchets. Sur les blogs Zero Waste, tu trouveras des conseils et des astuces, de l’inspiration et des suggestions si tu souhaites toi aussi vivre sans déchets.

  • Wasteland Rebel
    Shia Su et son mari vivent pratiquement sans déchets depuis presque 2015. Chez elle, les déchets plastiques et résiduels d’une année tiennent dans un bocal de 750 ml. Sur son blog Wasteland Rebel, elle donne des conseils pratiques pour éviter les déchets, raconte ses visites dans les magasins sans emballage et fournit des informations de fond – par exemple sur sa visite d’une usine de traitement des déchets. Elle conseille aux débutants de faire moins de shopping, de se rendre dans des magasins plus petits et de toujours avoir un sac en tissu sur soi.
  • Simply Zero
    Verena tient un blog sur Simply Zero sur le quotidien zéro déchet de sa famille. Elle vit sans déchets depuis 2012. Son blog est donc également utile lorsqu’il s’agit de vivre le zéro déchet avec des enfants en bas âge, elle propose également des recettes de maquillage et de rouge à lèvres ou des instructions de bricolage pour une décoration chic.
  • Le style de vie zéro déchet
    Zero Waste Lifestyle a commencé comme un blog et est devenu entre-temps une plateforme avec des conseils, des instructions, des liens, des rendez-vous et des offres sur le thème du zéro déchet. Dans la boutique en ligne « Tante Olga », on trouve toutes sortes de produits nécessaires à un quotidien sans déchets.
  • La pionnière du zéro déchet
    Depuis 2008, la Française Beá Johnson vit avec son mari et ses deux fils en Californie sans produire de déchets. Elle est considérée comme l’inventrice et la pionnière du mode de vie Zero Waste et a lancé le mouvement à l’aide de son blog Zero Waste Home et de son livre « Vivre heureux sans déchets. Zero Waste Home » (disponible par exemple chez Buch7, Ecobookstore ou Amazon**) dans le monde entier. Pourtant, elle est aussi normale que fascinante. Les déchets produits chaque année par sa famille de quatre personnes tiennent dans un bocal d’un litre. Pour y parvenir, elle suit des principes simples : éviter, réduire, réutiliser, recycler, composter, exactement dans cet ordre.
  • zero waste bea johnson instagram
    Beá Johnson est considérée comme l’inventeur du zéro déchet. Selon elle, sur Instagram, beaucoup ont mal compris le sujet. (Photo : Instagram/ zerowastehome, Pixabay.de/ CC0/ RitaE)
    Les vêtements de chaque membre de la famille tiennent dans une valise de bagage à main, en n’achetant que des articles de seconde main et uniquement lorsque quelque chose doit être remplacé. De même, tous les autres objets de la maison ne sont achetés qu’à cette occasion. Elle utilise de la poudre de cacao pour le blush, de l’huile d’olive pour les soins de la peau et un mélange d’amandes grillées pour le mascara.
  • Beá Johnson prouve que le zéro déchet est possible – pour cela, elle n’a pas besoin de plus d’argent (au contraire) et ne fait pas de gros efforts. Son credo : produire quelque chose qui est dès le départ destiné à la décharge est en réalité un effort bien plus important. Et acheter ce produit, c’est tout simplement du gaspillage (d’argent).
Autre   La Révolution du Carbone: Pourquoi Chaque Runner Devrait S'y Intéresser